Re-travail de notre tente

Nous sommes en train de retravailler notre tente, nous avons découpé « 2 Fourches » pour « abaisser » la hauteur et lui donner de la « longueur » comme sur les tentes de la moitié Nord de la France : Etiolles, Pincevent, etc… Ce qui nous permettrait de coucher vraiment allongé et à 2 !

Quelques photos/images pour vous donner une idée de ce que nous projetons, pour ceux qui connaissent, un peu comme une crinoline elliptique, en fait :

34067488_201595750668413_6806584851244777472_n34131794_201595877335067_4440372151085694976_n34158128_201595594001762_5432493047952703488_n

Notre petit bilan technique de notre Premier Camp Paléo

33089686_2144243875811548_6158557685953331200_n
  • nous devons affiner nos connaissances sur quelques petits détails mais dans l’ensemble nous sommes bien parties/rodées
  • nous avons apprit 2-3 choses des passionnés d’Histoire et d’Histoire du Paléo
  • j’ai cassé ma pointe de harpon que m’avait offert un indianiste l’année dernière
  • la colle (recette trouvée sur le forum paléobox) ne supporte pas la chaleur(plus de 24°)
  • la pose d’une pointe en silex n’est pas facile, je dois refaire le filetage et la colle d’une de mes sagaies
  • nous sommes nulles pour allumer un feu avec l’arc, et même des reconstitueurs n’ont pas réussi à l’utiliser malgré une personne qui en avait déjà fait
  • le feu à l’entrée était trop proche de la tente néanmoins cela fut une bonne expérience car cela a chauffé la tente et une tente en peau chauffée tient chaud TOUTE LA NUIT
  • la tente est « vraiment » trop petite(pour s’allonger même une seule personne) et trop haute pour être montée par des personnes de 1 m 65 et moins
  • nous allons surement transformer cette tente en « tente pincevent » plus adaptée à nos besoins, =>à temps pour le multi-époques de Laleu ?
  • on ne creuse pas un sol damé et caillouteux avec son couteau en silex(cassé mais bientôt fini de réparer)
  • les gens attendent que nous tannions des peaux et faisions des objets lithiques, donc projet 2019.
  • mes lancers de sagaies sont partis jusqu’à environ 20 mètres à ce que l’on m’a dit. On m’a dit que ce serait mieux que cela « plante » dans le sol… je ne suis pas d’accord, je dois viser à l’horizontal pour avoir un gros gibier, non ?
  • faire à manger comme à l’époque ne fut pas aisé, avec ce sol damé(ah tiens les sols damés existaient-ils à l’époque ?), impossible de faire griller poissons et lapins avec un simple bâton planté, notre chaudron n’étant pas étanche, l’eau est partie avant d’avoir fini de cuire nos oeufs, qui ont « surcuit » mit directement auprès du feu, nos moules ont « grillé »(immangeable), nos « amandes » n’étaient pas assez cuites, par contre les coques furent impeccables. Nous allons essayer de « tester » d’autres aliments.
  • j’avais déjà testé l’année dernière mais l’ocre est un bon protecteur contre le soleil
  • pour que ma mère puisse s’asseoir(elle est handicapée à cause de ses genoux), nous avons dû recouvrir un tabouret de toile et de peaux, pas facile de transporter une « pierre siège »
  • la peau de rennes est « dure » et « glisse » pas facile de dormir dessus ! ;)
  • nous avions fabriqué un mur pour l’art pariétal qui est à améliorer
et enfin :
  • nos rhombes ont eu un SUCCES fou… et nous n’avons prit AUCUNE photo tant nous étions occupées.

33197420_2144240255811910_7312345025902280704_n

 

Nous avons quelques échecs et beaucoup d’idées pour améliorer notre camp.

Nous avons passé un bon moment.